Concours au Salon Europain et Intersuc 2010

J.L.B.Infos

La nouvelle édition de ce mondial des professionnels de la boulangerie, pâtisserie-glacerie et traiteurs s'est déroulée à Villepinte au Parc des Expositions de Paris-Nord avec une représentation internationale impressionnante venue pour les concours.

 

Ce rendez-vous rassemble sur un seul site les porfessionnels de l'équipement, des produits et services de la boulangerie pâtisserie-glacerie et traiteurs, des délégations internationales et un jury de spécialistes dans chaque branche d'activité. Les animations sous forme de shows gastronomiques comme les Masters de la Boulangerie où participent les brillants compétiteurs de la Coupe Louis LESAFFRE et de la Coupe du Monde de la Boulangerie représentant 6000 boulangers.

Photos JL Benoit © Quelques unes des compositions des compétiteurs du Mondial des Arts Sucrés

Ce jury était présidé par Peter BECKER, Président de l'Union Internationale de la Boulangerie avec le management de Christian VABRET, Meilleur ouvrier de France, initiateur de la Coupe du Monde.

Pain, viennoiserie, catégorie artistique, ce sont des Japonais, Suèdois, Coréens, Français, Américains, Espagnols, Hollandais, Polonais, Marocains, Taiwanais, Algériens, Italiens, Slovaques, qui participaient à cet évênement, ainsi que d'autres représentants du Costa Rica et de l'Uruguay. Thomas PLANCHOT et Christophe DEBERSEE étaient une fois encore dans les rangs français avec cette année Anthony AURY.

Au final, la catégorie pain revenait à Pao-Chun WU de Taiwan, la catégorie Viennoiserie à Thomas PLANCHOT, boulanger français depuis cinq générations, responsable de six fournils et d'une vingtaine d'employés. La catégorie artistique revenait à François BRANDT, des Pays-Bas.

Photos JL Benoit © M Yokota - Japon - et Marc Debailleul - France - parmi le jury du Mondial des Arts Sucrés

Pour le Mondial des Arts Sucrés, un concours international organisé en double mixte, les représentants venaient de Chine, du Japon, du Mexique, d'Ukraine, de Russie, d'Irlande, le Vietnam, la Suisse, Hong Kong, de France, du Maroc et de Suisse ; les 12 équipes devaient produire d'après un thème libre une pièce en pastillage, en sucre, en chocolat, trois petits fours frais (une tartelette et une pâte à choux plus une au choix libre), une trilogie à la pistache (un entremet, un petit gateau et un petit four), trois bonbons au chocolat (une ganache fruit, une praliné et une libre de choix), un dessert à l'assiette avec une verrine. C'est Pascal NIAU, Meilleur Ouvrier de France, qui présidait un jury de trente personnes.

Trois prix spéciaux ont été remis à la Suisse, le Maroc et l'Irlande qui reçu aussi le "coup de coeur de la presse".

Mais c'est le Japon qui remportait ce concours devant la France et l'Ukraine ; l'équipe française était composée d'Audrey GELLET, responsable pâtisserie du restaurant gastronomique d'Anne-Sophie PIC au Beau Rivage Palace de Lausanne et Franck WENZ, Chef de partie pâtisserie à la Maison Pic à Valence, Relais et Châteaux 3 étoiles Michelin en collaboration avec Philippe RIGOLLOT, Meilleur Ouvrier de France 2007. Un prix qui ne peut que nous rappeler l'esprit de Jacques PIC, que nous avons bien connu à PRESSadom et dont il aurait sûrement été très fier aussi.

Photos JL Benoit © Parmi les plus beaux stands qui ont retenu notre attention

Comme l'année précédente, la CHOCOLATE Academy Cacao Barry réunissait ses experts du chocolat pour des démonstrations.

Des Trophées Europain récompensaient les industriels sur l'ergonomie, la performance énergétique et environnementale, la maintenance et l'hygiène, les procédés innovants et flexibles, les solutions d'automatisation.

Les professionnels se sont rendus compte de l'importance des produits dérivés vendus en boulangerie, mais aussi des compétences toujours plus performantes de nouveaux industriels comme la Turquie qui était fortement présente dans cette édition avec de matériels lourds comme on a l'habitude de le voir chez nos constructeurs européens, français ou allemands. Nous avons été surpris par la qualité des présentations et l'évolution des cadres de travail, celles des boutiques de plus en plus déco et tendance.

Quelques chiffres pour Europain

650 exposants
80 000 m2 de surface d'exposition
85 000 visiteurs
53 % d'artisans parmi les visiteurs professionnels venus au salon
65 % de visiteurs français
19 % de visiteurs européens

A cette occasion, la Confédération Nationale de la Boulangerie Française présidée par Jean-Pierre CROUZET lançait sa nouvelle identité visuelle "Boulanger, c'est un métier" pour mettre en valeur ses écoles et l'apprentissage de la profession qui resteur porteur d'offres d'emplois.

"Choco Story" est un musée du chocolat qui a ouvert peu avant le salon - à Paris, boulevard Bonne Nouvelle dans la 10ème arrondissement. L'origine du chocolat à travers 4000 ans d'histoire, les process de réalisations, les différents crus de cacao... Celui-ci est soutenu par Belcolade, un fabricant de chocolat de couverture. L'auteur est l'oeuvre de la famille Van BELLE, qui ont déjà ouvert un musée à Bruges en 2004 et à Pragues en 2008.

Nous remercions le service de presse de ce Mondial de la boulangerie qui officiait depuis plusieurs années et nous a toujours bien accueilli à Villepinte ; nous leur souhaitons une bonne continuation dans leurs activités, sachant que c'est G Event qui va prendre en charge les prochaines éditions de ce salon.

Voir notre reportage sur les concours du salon de la boulangerie - pâtisserie 2007

Voir notre reportage sur les concours du salon de la boulangerie - pâtisserie 2008

Mars 2010

© Tous droits protégés et copyright

Toute reproduction, représentation, traduction ou adaptation, qu'elle soit intégrale ou partielle, quelqu'en soit la propriété, le support ou le média, est strictement interdite sans autorisation de l'auteur - Copyright sur toutes photos de l'auteur.